Culture du cacao dans la vallée de la Sambirano, Madagascar.

Prenant sa source au pied du plus haut sommet de Madagascar, la Sambirano s’écoule en méandres entre deux massif montagneux jusqu’a son embouchure dans le canal du Mozambique près de Nosy-Be. Cette situation géographique lui confère un climat régulier à la fois chaud, humide, et protégé des vents dominants. Ces conditions sont particulièrement propices à la culture du cacao, au point de pouvoir y cultiver  les 3 variétés que sont les Forastero, le Trinitario, et le Criollo.

Quelques grandes plantations parfaitement entretenues appartiennent à de grands propriétaires, mais beaucoup sont des petites plantations permettant aux familles qui les exploitent de tirer un revenu supplémentaire.

Craignant l’ensoleillement direct, et donc disposé à l’ombres de grands arbres plantés pour l’occasion, le cacaoyer donne des fruits toute l’année. Après la cueillette à même le tronc de l’arbre, les cabosses sont décortiquées pour en extraire les graines, enveloppées d’ une pulpe planche au gout douceâtre, laissant le sol couvert d’un camaïeu de couleurs safran, rouge et brun. Les graines sont ensuite mises à fermenter dans de grands bacs de bois, ce qui permettra aux arômes de commencer à se développer. Quelques jours plus tard, elles seront séchées au soleil avant d’être achetées par les collecteurs qui les expédieront à leur utilisateur final. Acheminées à Antananarivo à la chocolaterie Robert, ou vers de grands chocolatiers français, elle donneront naissance après une savante préparation au plus succulent des dessert, le chocolat!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *